Designation Restructuration de l’EPHAD Harmonie totalisant 102 lits, dont 2 unités de vie protégées de 24 lits pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (PASA), et 78 lits répartis en 6 unités de vie, cuisine centrale de 218 repas/jours.
Maitrise d’ouvrage : Centre d’action sociale de la ville de Paris
Assistant maîtrise d’ouvrage : SEDP
Architectes mandataires « Atelier d’Architecture et d’Urbanisme Marjolijn BOUDRY & Pierre BOUDRY »
SHON 4 300 m²
Avancement : Chantier en site occupé en trois phases - Livraison 2014
Galerie Afficher / Masquer Les Photos


Au-delà de la fonctionnalité et de la technique introduites dans le programme pour répondre aux nouvelles normes en matière de confort des chambres, d’environnement (mise en place des douches), d’isolation renforcée par l’extérieure, de changement des vitrages, de panneaux solaires thermiques, de rétention d’eau,… le projet propose l’image d’un édifice de qualité renforcée par la mise en œuvre de matériaux peu nombreux et choisis pour leur spécificité.

Le projet permet de donner une nouvelle vie à ce lieu en lui redonnant une échelle de convivialité par de nouvelles proportions et en renforçant son interaction avec son environnement afin d’éveiller la curiosité des résidents.

Comment solliciter les sens pour rester éveiller, pour rester vivant et continuer à exister ?

Il s’agit dans un premier temps de déjouer les contraintes structurelles et la monotonie du bâtiment, et, dans un second temps de s’appuyer sur des articulations stratégiques, ouvrir les façades et ainsi créer des terrasses, des percées visuelles et des jeux de volumes baignés de lumière.

L’Architecture est résolument contemporaine, le vocabulaire architectural et les proportions affirment le contexte résidentiel de l’EHPAD.
Plusieurs échelles progressives de perception sont développées depuis l’extérieur jusqu’au détail de la chambre – par le travail sur les volumes et les matières.