Designation Construction de 47 logements collectifs neufs, bureaux, commerces avec 2 sous-sols de parkings, résidentialisations, cité Karl Marx. Ce projet est situé entre la Bourse du Travail d’Oscar Niemeyer et l’église St André.
Maitrise d’ouvrage : OPH de Bobigny
Architectes mandataires « Atelier d’Architecture et d’Urbanisme Marjolijn BOUDRY & Pierre BOUDRY »
SHON : 3910 m²
Avancement : Livraison 2013
Galerie Afficher / Masquer Les Photos


L’opération des 47 logements, issue d’une démarche dynamique et volontaire de rénovation urbaine du quartier du Centre Ville de Bobigny, définit une séquence architecturale participant au front urbain longeant le « grand mail » - nouvelle séquence urbaine en devenir.

3 VILLAS URBAINES DURABLES EN BOIS AUX MULTIPLES ORIENTATIONS

Le projet des 47 logements se développe selon une grande longueur et est structuré en hauteur selon 3 villas urbaines s’échelonnant de R+4 à R+7. L’ensemble décline une parure bois gris-argenté, tout en nuances et douceur, enrichissant la palette des matériaux et des couleurs d’un nouveau vocabulaire architectural renouvelé.

Son implantation et le travail de sa volumétrie en plots émergents accèdent à une grande variété d’orientation des appartements et disposent ainsi des ambiances diversifiées lisibles en façade et une identification de chaque appartement. Chaque appartement dispose d’une double orientation.

Selon les orientations, les pièces des logements sont disposées et agrémentées d’ambiances conjuguées.

Au Nord - Paysage urbain du futur jardin public et de ses hauts arbres : Ouverture des chambres

Au Sud - jardin résidentiel d’intérieur d’îlot  (cépées de boulots blancs formant clairière, HAHA et sa noue paysagère) : Ouverture des séjours protégés par les balcons ainsi que d’autres pièces de vies

A l’Ouest - Paysage urbain marqué par une architecture monumentale forte (Bourse du Travail d’Oscar Niemeyer) et, en vis-à-vis de l’autre côté de l’avenue, un immeuble de logements R+8 en retrait d’un jardin planté de grands arbres : Ouverture des séjours sur des balcons, protégés par les lames ajourées fixes (brise-soleil).

A l’Est : Ouverture des séjours protégés par les balcons ou des cuisines
Dans les failles intérieures entre les villas - Paysage d’ « entre-deux » : Orientation supplémentaire pour les coins nuit et parfois les séjours.

L’ensemble de la parcelle est traité comme une parcelle de paysage visible depuis les tours.
Il ne s’agit pas seulement des principes de résidentialisation du jardin intérieur de l’îlot mais aussi de la végétalisation des toitures à R+7 - R+4 faisant 5e façade pour les tours environnantes à R+17 qui le surplombent.

En plus de ces différentes orientations, des perméabilités et des transparences sont créées au travers de l’îlot  afin d’accroître les ouvertures visuelles.