Désignation : Construction de 30 salles d’enseignements et d’études (générales, artistique et scientifique), un hall d’accueil, un foyer des élèves avec salles d’activités, un CDI, des espaces spécifiques conformes aux orientations du Projet Éducatif Départemental du Département tels qu’une salle polyvalente et un espace parents, un gymnase couvert avec mur d’escalade de 800 m², un pôle restauration avec une cuisine de production avec fabrication des repas et distribution de type self en ligne, son restaurant pouvant accueillir 520 élèves en deux services et des logements de fonctions avec parkings et parking vélos.
Maitrise d’ouvrage : Conseil général du Val de Marne
Architectes mandataires« Atelier d’Architecture et d’Urbanisme Marjolijn BOUDRY & Pierre BOUDRY »
SDP 7 658 m²
Avancement
Galerie Afficher / Masquer Les Photos



D’un point de vue urbain, la construction du collège consiste en l’articulation d’un des croisements principaux de la nouvelle ZAC Seine-Gare à Vitry-sur-seine sur l’ancien site industriel et d’activités. Elle fait l’interface entre le tissu ancien et le projet urbain en formation, entre la seine et la gare. C’est un « catalyseur urbain » pour le développement du secteur et sa mutation. Le collège accompagne la seconde armature urbaine établie par la rue mail Berthie Albrecht, tenant « l’épaisseur de Seine » au « Cours de la Gare ». Cette voie à double statut a la singularité d’être un prolongement du Parc de la Seine à l’intérieur des terres par la présence du futur canal et son jardin, et ainsi d’inscrire cette frange du nouveau tissu urbain dans un mouvement allant du front de Seine vers le fond de Seine et bien au-delà jusqu’au Cours de la Gare. L’avenue du P S Allende poursuit ce mouvement émergent par un franchissement de la Seine vers le grand territoire.

Cette démarche volontaire est marquée, entre autre, par le futur canal et les attendus programmatiques dont ceux faisant partie du nouveau collège. Ce mouvement d’« émergence » trouve une nouvelle concrétisation au coeur de l’architecture-même du nouveau collège, par le soulèvement de deux lames bâties laissant ainsi filtrer et se poursuivre la continuité paysagère et favorisant une visibilité hydraulique optimale.

Le projet s’apparente à un grand vaisseau en mouvement amarré dans le tissu urbain de Vitry-sur-seine. Il est empreint du vocabulaire paysager du fleuve : l’écluse et ses renforts en pierre, la force de ses ouvrages d’art, les rives, la végétation etc. L’étrave signe le projet et marque l’accès principal des étudiants au collège.

A l’arrière, à l’angle de la voie Nord-Sud, le socle se soulève au-dessus de l’entrée de l’entité indépendante et positionne le gymnase en poupe